Vers une désimperméabilisation des cours d’école

 
 

Les actuelles cours de récréation, parfois récentes, sont bétonnées ou recouvertes d’un enduit imperméable générant des ruissellements et des infiltrations. Un revêtement laissant passer l’eau permettrait  d’abaisser la température l’été et de participer à la lutte contre le réchauffement climatique. Laisser l’eau suivre son cheminement naturel permettra à terme de remplir les puits dans les sous-sols et ainsi de recréer des réservoirs d’eau pour arroser les jardins par exemple.

L’étude tiendra compte de certaines contraintes, comme  la nécessaire propreté des salles de classe et la possibilité des jeux de foot…. Il ne s’agit en aucun cas, comme le précise Julien Soret*, d’avoir « un champ de labour au milieu de l’école avec des enfants tout crottés »! mais des cours propres avec un revêtement spécial. La concertation avec le personnel enseignant au plus proche des réalités de terrain fera partie intégrante du projet écologique.

Dans un premier temps, deux écoles-pilotes seront concernées pour ensuite passer à dix écoles sur 2/3 ans ( pas forcément sur le premier secteur).

* Adjoint à Mme Camard, délégué aux affaires scolaires, à l’animation jeunesse et à l’éducation à l’environnement.