« Une, deux, trois….la Canebière »